Rencontre Serieuse Mariage

rencontre serieuse mariage

Le mariage et le divorce de la Rencontre serieuse sont l’une des affaires judiciaires les plus connues qui ait jamais eu lieu au Canada. Cette affaire, qui a gagné beaucoup de publicité depuis sa création, a été tranchée le 5 mars 1990 par la Cour supérieure de l’Ontario. La Cour supérieure de l’Ontario a conclu que la femme faisant l’objet de l’affaire, Mme Renette Rencontre, était responsable de ses actes. Cette affaire est devenue un énorme phénomène médiatique en raison de la volonté du gouvernement canadien de faire ce qui est nécessaire pour protéger les citoyens contre les abus du système de droit de la famille.

La cour a conclu Mme Renette Rencontre pour être une victime de la violence dans la forme de la violence conjugale et un manque de mesures d’adaptation raisonnables. Pour cette raison, la cour a déterminé qu’elle n’était pas apte à prendre soin de ses enfants. Afin d’atteindre les résultats recherchés, le juge du procès a ordonné que le mariage soit annulé et que Mme Renette Rencontre est attribué complet et définitif de divorce. La Cour Supérieure de l’Ontario a déterminé que le montant de la pension alimentaire pour conjoint qui avait été commandé par l’ex-mari était en fait excessive et que le montant de la pension alimentaire qui a été ordonné dans ce cas, par le père était déraisonnable. La Cour Supérieure de l’Ontario a constaté que la seule chose qui était raisonnable dans les circonstances, était le montant de la pension alimentaire, la mère a reçu, en raison de la pension alimentaire que le père lui avait versée à la mère.

La rencontre est un cas intéressant. Mme Renette Rencontre a été déclarée coupable de violence conjugale dans cette affaire, malgré le fait que le jury ne soit pas parvenu à une conclusion raisonnable quant à savoir si elle était ou non coupable d’un tel acte. Afin d’éviter de payer une pension alimentaire pour époux à une personne qui pourrait être déclarée coupable d’un acte pouvant inclure de la violence conjugale, le tribunal a rendu obligatoire que le conjoint qui reçoit le paiement soit également coupable du même acte. Cela signifie que le conjoint qui reçoit le paiement doit faire face à une peine d’emprisonnement s’il est reconnu coupable de violence conjugale même s’il ne l’a jamais commis. rencontre serieuse mariage